Fil d'argent

Mes créations existent par le fil, pour le fil. Fil d’or parfois, fil de cuivre, fil d’argent le plus souvent. La ductilité du métal invite à dessiner avec le vide, à le délimiter, à le choyer

Long brin de métal étiré, veine étincelante, le fil s’oppose au volume, à la masse. Jamais bloc, il parcourt des distances. Il s’ouvre, arpente l’éthéré, ne prend forme qu’en alliance avec l’air. Fragile et délicat, il résiste de tous ses points d’attache. Aérien, il suggère l’envol.

Pour moi, filer n’est pas m’éloigner mais tisser, agencer, modeler, organiser le vide, pour que naissent, dans l’espace circonscrit, le bijou, la parure intime, le joyau.

Entre mes doigts, le fil invente l’objet précieux comme les Parques tissaient les jours et les destinées.  Devenant collier, broche, boucle ou bague, le fil guide, entoure, sculpte, décrit le monde, profile la personnalité, la chérit, en souligne les multiples sens.

site : fil d'argent